La sécurité sociale devrait réduire son déficit en 2016

 

En 2002, l’équilibre budgétaire de la sécurité sociale n’est plus favorable et plonge les comptes dans le rouge pour atteindre 24 Milliards d’euros en 2010. Progressivement, les efforts collectifs et les mesures gouvernementales ramènerait cette dette à 5.2 Milliards d’euros à la fin de l’année.

Solde de tout compte

Fin juin, la commission des comptes de la sécurité sociale fait son bilan prévisionnel et annonce réduire son déficit à 5.2 Milliards d’euros, 10.8 avec le FSV (Fond Solidarité Vieillesse). Ce déficit pourrait paraitre énorme mais il est important de le ramener à son volume annuel : 371 Milliards d’euros ! Les 5.2 Milliards représentent en fait moins de 3% du budget de fonctionnement des caisses de sécurité sociale (CNAM, RSI, MSA). La loi de financement de la sécurité sociale voté fin 2015 prévoyait 181.9 Milliards d’euros et les prévisionnels annoncent un chiffre juste en deçà. La maitrise du budget passe par des actions importantes comme le développement du générique et l’incitation à la réduction de la prescription chez les médecins.

Une baisse du reste à charge

En parallèle, La Sécurité sociale est l’acteur majeur du financement de la Consommation de Soins et de Biens Médicaux (CSBM), avec une prise en charge de 76,8 % de la dépense en 2015. Marisol Touraine, ministre de la santé, annonçait ce dimanche 4 septembre que le reste à charge des français diminuait depuis 2011. Le graphique ci-joint montre que 8.4% de la CSBM reste à notre charge, ce qui représente 1.21% de notre revenu disponible brut. Nous pouvions penser que certaines mesures comme la diminution des taux de prise en charge et des déremboursements ces dernières années, auraient entraîné une augmentation du reste à charge global. Mais c’est le vieillissement de la population et la meilleure prise en charge de certains actes et médicaments chers à 100% par la sécurité sociale qui corrigent cet effet. Malgré tout, plus de 20% du montant à charge concerne les frais dentaires !

De même, la part des régimes complémentaires a diminué de 1% entre 2014 et 2015, notamment due aux nombreuses baisses de prix sur le médicament. De quoi renégocier les tarifs de votre mutuelle !!!

 

Source : http://drees.social-sante.gouv.fr/etudes-et-statistiques/publications/etudes-et-resultats/article/depenses-de-sante-une-nouvelle-baisse-du-reste-a-charge-des-menages-en-2015

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS

Les actualités en rapport avec cet article