L'état de santé de la population en France est globalement bon

D’après le ministère de la santé français, l’état de santé de la population française est « globalement bon en France » (Février 2015).

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la France avait le meilleur système de santé dans le monde. Dans son panorama de la santé 2013, l’OCDE reconnaît que "le système de santé en France demeure performant et efficace", tout en remarquant que "la pérennité du système pourrait être menacée par un renouvellement insuffisant de la population médicale". Divers classements plus ou moins scientifiques et plus ou moins complets mettent aussi la France dans les meilleurs mondiaux. Un rapport sérieux (Euro Health Consumer Index 2014) place la France parmi les meilleurs sur la grande majorité des éléments comparés.

Que penser de l’état de santé de la population ? Voici quelques éléments de réponse :


- Les français vivent de plus en plus longtemps : 88.4 ans pour la femme et 84.1 ans pour l’homme.
- La qualité de l’air ne s’améliore pas avec notamment une augmentation des particules fines dans l’air. L’espérance de vie augmenterait de 8 mois si les chiffres de pollution recommandés par l’OMS étaient atteints !
- La qualité de l’eau est en augmentation
- La consommation de 11.8 litres/an/habitant continue de diminuer
- Le tabagisme baisse mais avec une disparité homme/femme (les femmes fumeraient plus)
- Les drogues illicites sont en baisse et les traitements de sevrage et de substitution sont en augmentation
- 1 français sur 2 est en surpoids ou obèse, chiffres en augmentation, surtout chez les enfants
- L’activité est insuffisante par rapport aux recommandations et le temps passé devant un écran augmente ; ceci n’améliorent pas la santé.
- Diminution de l’exposition aux produits chimiques classés comme cancérigène : 1.9 millions de salariés exposés en 2013 contre 2.2 en 2010
- 14.5 Interruption Volontaire de Grossesse (IVG) pour 1000 femmes en âge de procréer
- La fécondité est parmi les meilleurs dans les pays industrialisés avec 813 000 naissances en 2014. La mortalité infantile reste stable à 3.6 pour 1000
- Les cancers augmentent en nombre mais la mortalité associée diminue !
- Les maladies cardiovasculaires et le diabète augmentent, notamment lié à la baisse de l’activité et au surpoids
- La santé bucco-dentaire adulte est en amélioration mais elle reste insuffisante.

Les systèmes sont souvent évalués par les instances nationales et internationales, mais la comparaison reste difficile. Que doit-on prendre en compte pour juger de l’efficacité du système de soins ? Les rapports prennent toujours un nombre de pays et d’indicateur différents. Il est surtout important de noter les améliorations et travailler sur les points difficiles. La comparaison aux autres systèmes peut s’avérer utile dans le choix de la politique de santé lorsque les chiffres sont à la traîne!

Ce qui est sûr, c’est que la France n’a pas à rougir de son système de soin, même s’il reste perfectible.

Sources :

Dr Xavier MOSNIER-THOUMAS